Tekkie Uni a aidé une fille de 11 ans vivant en Arabie saoudite à apprendre le codage

Fatima Alsalman, 11 ans, vit avec ses parents et sa petite sœur à Al-Ahsa, la plus grande ville de la province orientale saoudienne d’Ach-Charqiya. Son père est forgeron et sa mère infirmière. C’est sa tante, Maysa Adnan, une enseignante qui s’occupe souvent d’elle, qui lui a parlé de Tekkie Uni.

« Fatima passe beaucoup de temps chez moi, surtout lorsque ses deux parents travaillent », explique Maysa. « J’ai vu une annonce pour les cours d’anglais pour enfants de Langaroo et j’en ai parlé à Fatima. »

Comme Fatima apprenait déjà l’anglais à l’école, elle ne voulait pas suivre de cours d’anglais extrascolaires. Elle préférait une activité plus créative. Elle avait participé à un événement en ligne intitulé « Une heure de code », ce qui lui a permis de s’initier à la programmation. Elle a donc voulu approfondir cette matière.

Elle a dit à sa tante : « Je voudrais concevoir des programmes informatiques, tout comme mon père qui conçoit son propre travail. »

Maysa a compris l’intérêt que sa nièce portait au codage, car avant de devenir enseignante, elle avait acquis un diplôme en programmation informatique. Elle s’est donc renseignée sur les cours de développement d’applications de Tekkie Uni. Cela semblait être un excellent moyen d’initier Fatima au codage.

Qu’est-ce que cela fait lorsqu’un enfant dont les parents travaillent dans le secteur des nouvelles technologies suit un cours de codage en ligne ?

« C’était la première fois que Fatima suivait des cours en ligne. Elle avait donc un peu de mal au début », raconte Maysa. Elle ne pensait pas que Fatima voudrait continuer ce cours de Tekkie Uni.

« Elle avait un peu peur au début et a remis en question le programme», explique Maysa. « Elle ne voulait pas travailler, juste s’amuser. Une fois qu’elle a commencé, elle a pourtant eu envie de continuer et de travailler sur des projets. Son professeur l’a également encouragée. »

Le fait de travailler sur Scratch, un langage de programmation visuel constitué de blocs, l’a également beaucoup aidée. Scratch est adapté aux enfants, car facile à utiliser : il suffit de déplacer des blocs de code préprogrammés pour créer des programmes. De plus, la mascotte de Scratch est un chat et Fatima adore les chats !

« C’est cela qui a suscité son intérêt pour ce langage de programmation », raconte Maysa en riant. « Tout s’est arrangé avec un chat ! »

Dès que Fatima s’est familiarisée avec le programme, elle a vécu une expérience fantastique. Maysa a observé comme sa nièce apprenait de ses erreurs quand elle rencontrait des difficultés.

« Je l’ai toujours encouragée, en particulier quand elle se sentait frustrée », a-t-elle déclaré. « Les enfants veulent parfois réaliser leurs rêves de la manière la plus simple qui soit, mais le rôle de la famille est de les encourager à choisir le parcours le plus difficile. »

Une fois lancée, Fatima a consacré beaucoup de temps à ses projets. « Elle s’en occupait comme on s’occupe d’un bébé ou d’un chiot », raconte sa tante. Elle réfléchissait en permanence à son prochain projet en fonction de ses futures ambitions. Elle a notamment travaillé sur un projet intitulé « Hello Kitty », un jeu qu’elle a pensé pour sa petite sœur de 4 ans.

« Elle a passé son temps à réfléchir à un projet sympathique avec lequel elle pourrait surprendre sa sœur cadette », raconte Maysa.

Abonnez-vous à notre newsletter!
Laissez vos coordonnées, et soyez Tekkie!

Comment est-ce que Tekkie Uni aide les enfants en dehors des cours ?

Maysa a constaté qu’en apprenant à coder chez Tekkie Uni, sa nièce avait gagné en force et en assurance. Elle a notamment partagé ses projets avec ses amis et les professeurs de son école, qui lui ont offert beaucoup de soutien.

« Quand ses professeurs ont appris qu’elle apprenait le codage chez Tekkie Uni, ils ont voulu tirer profit de ses compétences en la matière et ont parlé de son expérience avec ses camarades de classe. En effet, la programmation est un domaine que peu de gens connaissent dans son école publique », raconte Maysa. « Elle est devenue une petite enseignante ! »

Les amis de Fatima adorent la voir travailler : ils la questionnent sur les jeux qu’elle est en train de créer, et lui demandent de voir son téléphone et les projets sur lesquels elle travaille.

« Ce domaine est nouveau pour les enfants. C’est quelque chose que leurs parents et eux-mêmes ne connaissent pas encore dans notre région », explique Maysa.

Fatima a suivi des cours de codage chez Tekkie Uni, ce qui lui a appris beaucoup de choses. Elle a rencontré des enfants d’autres pays, a découvert les fuseaux horaires et s’est faite de nouveaux amis qui pensent de manière différente. Elle a appris à résoudre les problèmes et à ne pas abandonner facilement. En outre, elle a amélioré son niveau d’anglais.

« Tekkie Uni a également changé son attitude vis-à-vis de l’apprentissage », a déclaré sa tante.

« Vos programmes de codage lui ont permis de découvrir une méthode différente et de se rendre compte que, contrairement aux écoles traditionnelles où les devoirs sont obligatoires et où l’on n’étudie que pour obtenir de bonnes notes, l’apprentissage peut être amusant. »

Commentaires

Comment below