Cheffe d’équipe : nous vous présentons l’enseignante de Tekkie Uni Anamaria Paun

Originaire de Roumanie, où elle a passé toute son enfance, Anamaria Paun a su dès son plus jeune âge qu’elle voulait devenir enseignante. Tout a commencé avec une de ses institutrices bien aimées…

« J’aimais beaucoup ma maîtresse à l’école primaire et j’avais envie de devenir comme elle », explique Anamaria. « Je n’ai jamais changé d’avis ! »

Elle a réalisé son rêve en janvier 2012 lorsqu’elle a commencé à enseigner. Avant de rejoindre le corps enseignant de Tekkie Uni en 2019, elle enseignait les maths en ligne et dans des salles de classe en dur en France.

Comment une enseignante et génie de la technologie a découvert Tekkie Uni

Anamaria a depuis toujours enseigné les maths et l’informatique. Au lycée, elle étudiait le codage et en particulier les langages de programmation Turbo Pascal et C++. Elle a ensuite acquis une maîtrise en mathématiques et informatique. Elle a fait ses études en Roumanie et en France, où elle vit et enseigne actuellement.

En France, Anamaria a enseigné dans des collèges et à l’école primaire, mais ce n’était pas l’idéal pour elle, car elle a dû faire face à différents problèmes. Elle s’est notamment fait agresser plusieurs fois verbalement et physiquement par des collégiens. En enseignant en ligne, elle a pu quitter cette ambiance et se concentrer sur les difficultés d’apprentissage de ses élèves. Elle a commencé à enseigner en ligne en 2017 et a rejoint l’équipe de Tekkie Uni deux ans plus tard.

Elle a découvert Tekkie Uni par hasard en cherchant du travail sur Google le jour de Noël 2018.

« C’était comme un cadeau de Noël ! », raconte-t-elle. Elle a commencé les cours en mai 2019 et n’a jamais arrêté depuis.

« L’enseignement en ligne est plus gratifiant et cela vous donne une certaine liberté, dit-elle, notamment la liberté de vivre où bon vous semble et d’être un « nomade numérique ». »

Abonnez-vous à notre newsletter!
Laissez vos coordonnées, et soyez Tekkie!

À quoi ressemble la vie dans une salle de classe numérique ?

Anamaria aime interagir avec ses élèves dans sa salle de classe virtuelle. Elle dit que cela préserve sa jeunesse.

« Les enseignants s’adressent aux jeunes générations, ce qui nous permet de rester jeunes. Nos idées sont toujours  »mises au goût du jour » par les points de vue des jeunes », affirme-t-elle. « En tant qu’enseignante, j’ai aussi l’impression que mon cerveau est toujours actif et que je ne vieillirais jamais à l’intérieur de moi. »

Elle fait de son mieux pour inspirer ses élèves et les inciter à donner le meilleur d’eux-mêmes, et cela même quand ils rencontrent des difficultés lorsqu’ils travaillent sur leurs projets.

« Je les encourage à essayer de nouvelles choses et à ne jamais abandonner », dit-elle.

Elle raconte qu’elle avait plus de travail que d’habitude au cours de la pandémie de coronavirus, car le nombre d’enfants dans les salles de classe virtuelles avait augmenté. Mais malgré l’aspect effrayant de la pandémie, elle est optimiste : le Covid-19 a changé la vision que les gens avaient des cours en ligne.

« Les gens semblent plus ouverts à ce type d’enseignement », affirme-t-elle.

Commentaires

Comment below