Un étudiant du monde

Un garçon se trouvant en Argentine apprend à coder avec des enfants situés en France grâce à Tekkie Uni

Valentìn Paladini vit en Argentine, mais à la grande surprise de tous, il parle aussi couramment une autre langue : le français.

Il apprend cette langue depuis l’âge de deux ans et il fréquente actuellement un lycée français. Il espère pouvoir étudier dans une université en France. En ce moment, il apprend même le codage en français à Tekkie Uni.

Les nombreuses classes internationales de Tekkie Uni ont permis à Valentìn d’étudier le codage et la robotique en français. Ses camarades de classe étaient tous francophones et vivaient en Europe. Cela lui a donné un avant-goût de ce à quoi pourraient ressembler les études universitaires qu’il entreprendra peut-être un jour en Europe.

De son côté, Valentìn est heureux d’étudier avec ses camarades de classe européens.

« Les enfants européens sont comme tout le monde. Ils ont des talents et des compétences. Il n’y a aucune différence. », dit-il. « J’ai l’impression d’être un citoyen du monde. »

La technologie et le français : une combinaison parfaite

Valentìn fréquente actuellement un lycée français situé à 25 kilomètres de son domicile grâce à une bourse d’études. Cela signifie une heure de trajet par jour, mais pour sa mère, Carla Correas, cela en vaut la peine.

« J’aime beaucoup cette école, car c’est un endroit sans préjugés, où l’on enseigne les valeurs telles que la liberté, la fraternité et l’égalité, qui font toutes partie de la culture française », dit-elle. « Les enfants ne portent pas d’uniforme et s’habillent comme ils le veulent, en fonction de leur propre style et de leurs préférences. Il y a des enfants de toutes races et religions. »

Valentìn adore la technologie et c’est une matière que l’on enseigne dans son lycée. Quand il sera grand, il aimerait travailler dans l’industrie automobile. C’est un domaine professionnel qui s’est informatisé au cours de ces dernières années.

Carla et son mari recherchaient une activité parascolaire pour leur fils qui soit en rapport avec sa passion pour la technologie.

Quand elle a vu la publicité de Tekkie Uni sur Facebook, elle a immédiatement été intriguée : Tekkie Uni pouvait non seulement permettre à Valentìn d’étudier la technologie, mais en tant qu’académie internationale, elle lui donnerait également la chance d’apprendre avec des enfants et des enseignants du monde entier.

Bien que Valentìn parle couramment français, ses parents n’ont pas tout de suite pensé à l’inscrire à un cours de codage en français. Au lieu de cela, ils l’ont inscrit à un cours en espagnol. Malheureusement les horaires n’étaient pas compatibles avec ses disponibilités. C’est à ce moment-là qu’ils ont pensé que Valentìn pourrait suivre le même cours en français.

« C’était parfait. », dit Carla.

Étudier la technologie en ligne

Valentìn a suivi deux cours chez Tekkie Uni : le développement d’applications et la robotique. Il adore le fait que l’on met l’accent sur la technologie. Comme il espère un jour développer des applications pour les voitures, il apprécie le fait de pouvoir s’immerger dans le monde de la technologie. Au lycée, il étudie beaucoup de matières différentes, mais avec Tekkie Uni il a la chance de se concentrer sur ses compétences numériques en créant des applications.

« J’aime le fait qu’il n’y ait pas de devoirs », dit-il. « C’est très bien. C’est plus facile d’apprendre quand on se concentre sur des projets. »

Ses cours à Tekkie Uni ont fait de lui un meilleur étudiant en dehors de la classe virtuelle. Par exemple, Valentìn a pris ses responsabilités pour ces cours, il travaille indépendamment en classe et programme une alarme sur son téléphone pour veiller à être à l’heure lorsqu’il se connecte à son cours.

Abonnez-vous à notre newsletter!
Laissez vos coordonnées, et soyez Tekkie!

Selon sa mère, il a aussi utilisé les cours de Tekkie Uni pour améliorer ses résultats en technologie au lycée.

« Un jour, sa professeure est entrée dans la classe et a noté des exercices au tableau », dit Carla. « Avant qu’elle n’ait eu le temps de s’asseoir, Valentìn a levé la main et lui a dit qu’il avait fini. Elle a bien sûr pensé que c’était une blague ou qu’il avait tout bâclé. Elle a alors vérifié son travail et a constaté qu’il l’avait fait correctement, sans aucune erreur. »

Valentìn était trop gêné à l’époque pour expliquer qu’il étudiait la programmation pendant ses horaires extra-scolaires, mais, lorsque Carla a rencontré le proviseur et le principal, elle leur a parlé des cours que Valentin prenait à Tekkie Uni.

« Ils ont contacté la professeure de technologie et elle a été très impressionnée », dit Carla. Aujourd’hui Valentìn est le premier de sa classe en technologie.

Un étudiant du monde

Valentìn est le seul au sein de son groupe d’amis à étudier la programmation. La plupart des jeunes qu’il connait font du sport ou étudient, mais il est le seul à consacrer son temps libre au codage.

Quand on lui demande ce qu’il dirait à un jeune qui pense que la programmation est trop difficile, Valentìn n’a qu’un seul conseil à donner : « Essayez ! »

« On ne peut pas dire que quelque chose est difficile sans l’avoir essayé », dit-il. « Quand on veut faire quelque chose, on y parvient. Il suffit de se concentrer sur ce qu’on aime le plus. C’est ce qui m’a motivé et m’a poussé à essayer des choses que je ne savais pas faire. »

Cela fait trois ans que Valentìn suit des cours à Tekkie Uni et cela fait énormément plaisir à ses parents. La technologie est omniprésente et Carla veut que son fils sache l’utiliser du mieux qu’il peut.

« Sa génération est née avec un téléphone portable dans les mains », dit Carla. « La technologie fait partie de leur quotidien. »

Commentaires

Comment below